Marathon de Naples

Une personne qui m’est chère me précisait avant mon départ qu’à Naples le spectacle est dans la rue. C’est vrai quand il s’agit de parader lunettes noires sur le nez généralement par groupes de 3 ou à 4. Ce n’est absolument plus la cas lorsqu’il s’agit d’encourager les quelques huit cents marathoniens partis ce matin à 8h30 à l’assaut des 42.2 kms (ou plus-à lire par la suite) du parcours. Pas un chat, tout au plus quelques chiens errants comme on en trouve pas mal à Naples (sans aucune agressivité d’ailleurs).
Côté organisation tout est à revoir. Le parcours, très certainement nécessité par l’obligation de courir sur un asphalte de bonne qualité plutôt que sur des dalles disjointes, est piteux. On ne court absolument pas dans le quartier historique mais en bord de mer bordé par des immeubles modernes et dans le quartier « fasciste » de l’époque Mussolini. Quand on connaît les joyaux que recèle la partie historique de la ville on ne peut que le regretter. Mais ça on pourrait encore le comprendre. Ce qui est incompréhensible c’est l’absence à grande échelle de service d’ordre avec de ce fait de nombreuses voitures et piétons sur le parcours. J’ai même vu à plusieurs reprise des voitures me couper complètement la route(et sans ménagement) risquant l’accident. Enfin la complexité du parcours avec 3/4 boucles (je ne sais plus exactement) complètes ou partielles, le fait que le marathon « équipes » emprunte pour partie ce circuit, l’absence de service d’ordre et de signalétique -évoqué plus haut- font que la plupart des concurrents, soit s’est plantée à une bifurcation, soit aurait pu très facilement tricher. Pour ma part j’ai fait aujourd’hui un marathon de 45 kms!
Toute l’organisation mais aussi l’engouement des napolitains pour cette épreuve sont à redéfinir.
Je m’empresse de dire que les quelques volontaires présents aujourd’hui sur cette épreuve ont été absolument dévoués et sympathiques. Mais ils sont en nombre nettement insuffisant.
Voilà pour la partie organisationnelle.

Coté participation, l’épreuve regroupait ce matin à 8h30 sur la ligne de départ 600 « individuels » et 200 équipes.

En ce qui me concerne, je dirais que tout s’est passé normalement, à mon rythme (c’est à dire doucement et sûrement), sans problème aucun. Pas une douleur, pas une gêne. Je touche du bois pour que tout cela se poursuive, mais je reste conscient que je suis pour le moment un veinard et que tout peut être remis en cause du jour au lendemain. Je termine dans mes temps habituels compte tenu des quelques 3 kms que j’ai dus faire en plus.

Voilà, ceci dit j’ai passé vraiment un excellent Week-end, et découvert (trop rapidement) une ville que je n’avais encore jamais visitée.
C’était ma seule ambition.

Prochain rendez vous « marathon » dans 3 semaines à Tokyo.

20120129-205701.jpg

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s