Mon voyage à Naples

81CD8A03-CCEF-45B4-B32D-395614425257


Mon rapport à Nàpule est très particulier tout simplement parce que l’on n’échappe pas facilement à l’éducation que l’on reçoit. Terrible, à tel point que je n’ose pas dire ici ce que pendant ma tendre enfance j’ai entendu sur Naples et ses habitants. Les banderolles des tifosi au Stadio comunale  de Turin ne révélaient pas un pouce de bienveillance à l’égard du Napoli, adversaire de la Juve. C’était fin des années 1950. Dans ces conditions pas question de me rendre dans cette ville «naturellement». J’ai attendu 65 ans avant d’y aller une première fois en 2012 pour courir la 14ème édition (mais aussi la dernière) du marathon. Pour ceux qui le souhaiteraient mon compte rendu de l’époque est toujours en ligne —->  (cliquer sur le lien)  Napoli City Marathon 2012.                          

Mon avis depuis ce voyage de 2012 a très peu évolué: Naples est une ville magnifique, les napolitains sont aimables et courtois. Par contre je regrette profondément la malpropreté qui règne dans cette ville (même si depuis 2012 la situation me semble moins mauvaise) avec notamment des façades endommagées, des détritus amassés dans les rues et surtout des graffitis sur tous les bâtiments même dans les quartier les plus résidentiels. Vraiment dommage quand on connaît les richesses que recèlent cette citée. Par contre aucun sentiment d’insécurité. Il faut veiller à ses biens personnel certes, mais ni plus ni moins que dans une autre ville, même à Paris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s