Marathon de la Liberté: encore une superbe aventure pour Gianpie

C’est le moins que l’on puisse dire! 1300 coureurs ce matin au départ de Courseulles avec un ciel gris mais une température idéale pour courir.  

  

 Le plaisir pour moi de retrouver mon pote Yannick, avec qui j’ai couru Séville en début d’année. Excellent marathonien et aussi personnage atypique Yannick relève malheureusement d’une blessure qui l’handicapera dès la mi parcours. 

  Gianpie, parti seul à ce niveau de course, devait une fois de plus être confronté à une aventure aussi marquante qu’émouvante. Vers le 25ème km mon attention est attirée par une runneuse en plein désarroi. Je lui demande ce qui se passe. Elle m’explique en anglais (Fonia est Écossaise de Glasgow) qu’elle a mal aux muscles des cuisses (ce sont ses cris à chaque pas qui ont attiré mon attention), qu’elle est épuisée et qu’elle ne pourra sûrement pas relier l’arrivée. Puis elle se met à pleurer et me dit qu’elle court pour rendre hommage à son mari, décédé d’un cancer (35 ans) il y a 6 mois et qui était grand marathonien. J’en ai la larme à l’œil et même aux deux yeux. Je suis vraiment ému. Je me ressaisis et je lui promets que si elle le souhaite nous passerons ensemble la ligne d’arrivée. Le temps limite imparti pour terminer étant fixé par l’organisation à 5heures, nous alternerons 1km de course et 500m de marche.  Nous rallierons l’arrivée ensemble en 04:50. Une fois la ligne d’arrivée franchie, Fonia pleurera d’émotion en me remerciant chaleureusement. Mais le plus heureux des deux à cet instant est peut être Gianpie. Quel bonheur d’avoir aidé cette jeune Ecossaise dans sa quête. J’en suis encore tout ému. Un seul regret à la fin de course. Je n’ai pas eu de nouvelle de mon pote Yannick. 

    

     

5 Commentaires

  • Salut Gianpie, j’en ai vraiment bavé mais j’ai fini en 5h16, j’ai été classé et récompensé quand même, ouf… mon fils aurait été déçu… je me suis allongé dans l’herbe quelques instants à l’arrivée, j’ai regardé un peu autour de moi, j’ai aperçu « ton » écossaise… mais pas de Gianpie… Ravi d’avoir passé ces quelques instants… Je t’enverrai mardi du boulot une photo de l’arrivée avec le fiston… à bientôt… Yannick

  • j’oubliais le principal : bravo Gianpie pour ta perf et ton support aux naufragé(e)s des marathons… Yannick

  • Passard Alain

    Salut à toi bon samaritain, tu mérites la médaille de l’entre aide.

  • dare marathon

    voila ce que j appelel un Grand Monsieur! Bel esprit et magnifique experience humaine, t es un Bonhomme toi! a bientot l ami

  • Un grand moment d’émotion ton récit, et un très beau geste. Tu me l’a raconté dès ton arrivée sur mon expo et tu étais vraiment chamboulé !, mais relire ton histoire me refile la chair de poule. Bravo et respect Monsieur ! C’est aussi ça la course à pied et pas que des chronos 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s