Gianpie 1er, roi des cons?

C’est tout au moins, je le pense, ce que l’on a considéré dans quelques têtes bien mal intentionnées!
Flash back: marathon de Barcelone, marathon de Paris et Gianpie reprend vite goût à l’effort sur 42kms, ceci d’autant plus que la forme est bien présente, comme d’ailleurs le confime Gérard Porte lors des derniers tests passés mi-mars et qui sont bien meilleurs que ceux de l’an passé à la même époque. Heureusement d’ailleurs, puisqu’à la fin du mois c’est Hanovre et Hambourg qui sont programmés!
Alors pourquoi ne pas enchaîner comme autrefois? Oui mais pour cela il faudrait être inscrit à Londres, et j’avais en début d’année écarté volontairement cette épreuve de mon calendrier. Alors je m’adresse à quelques amis qui peuvent occasionnellement, par pure amitié, « faire le nécessaire » ou tout au moins essayer. Loin de moi l’idée de leur en vouloir d’une quelconque manière en cas d’impossibilité. Le responsable de la non inscription en temps, c’est moi et personne d’autre et le fait pour eux d’essayer de « réparer » est déjà super sympa.

Écartant d’emblée la possibilité de courir avec un dossard à mon nom suite à changement de titulaire (toutes les organisations refusent ces mutations tardives) c’est avec un dossard au nom d’une personne inscrite mais ne pouvant pas finalement courir l’épreuve (suite à blessure…) que se trouve mon salut, car je ne souhaite absolument pas courir les 42 kms avec un faux dossard (photo…). Pas très réglo, mais bon qui ne l’a pas fait! Quoi qu’en cas d’accident c’est risqué. Mais on n’en est pas la.

Et une fois de plus la chance sourit à Gianpie puisqu’un dossard m’est proposé par un ami suite à un désistement d’une tierce personne. On ne me demande aucune indemnisation mais la moindre des choses c’est que je paye l’intéressé ( en arrondissant par le haut à 200 euros). Et le tour est joué, je vais pouvoir courir une troisième fois Londres!

Sauf que… Comparant mon dossard ce matin en attendant le bus devant nous amener sur la ligne de départ, je m’aperçois que le nom du sponsor « adidas » ne figure que sur mon dossard, en bas après le numéro, alors que sur celui des autres runners figure « boost ». Et puis, sur l’enveloppe cachetée de l’organisation qui contenait le dossard, l’année a été masquée par une annotation ne permettant plus d’identier le 4 de 2014, sauf qu’en transparence on voit très bien que l’année est 2012!

Voilà de « tricheur honnête » je deviens roi des cons.
Ce soir et alors que, bien sûr, je n’ai pas voulu prendre le départ de la course, le dossard m’a été remboursé et l’ami qui me l’a proposé n’est plus mon ami et il ne le redeviendra plus jamais.

Gianpie est con, certes, mais il a des principes!

20140413-180938.jpg

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s