70-Turin Marathon

2000 coureurs sur le marathon, 1000 sur le 30kms (épreuve spéciale trentième anniversaire) et 8000 sur le parcours de 8kms ont participé dimanche 2 octobre aux épreuves organisées à Turin. Le marathon « abritait » également le mondial inter-forces avec 200 coureurs venus de 22 pays.img_2765En ce qui me concerne, c’était ma 5ème participation à ce marathon dans une ville que j’adore et qui elle, au moins, n’a rien perdu de son identité (je détaillerai,ma pensée lors d’un prochain article).

S’agissant de la course, et même si cette position me brise le coeur, je dois avouer qu’elle n’est plus à la hauteur, de ce qu’elle a été (après un changement de parcours) et, surtout,  du magnifique quartier historique de Turin. Hormis le départ Piazza San Carlo, suivi des 5 kms avec la traversée du Parc del Valentino,  du passage au Château de Stupinigi et de l’arrivée Piazza del Castello, le parcours est plutôt moyen. Les grandes lignes droites se succèdent sur des avenues de la proche banlieue de Turin bordées d’immeubles d’habitations. Pas ou peu de public. Pas ou peu d’animations. Tout le contraire de ce que l’on rencontre au centre ville super animé, rendu aux promeneurs, avec ses magasins de luxe ouvert 7/7, ses arcades, ses cafés historiques, ses pâtisseries qui regorgent de bonnes recettes… Vraiment dommage. Pourquoi ce marathon ne se court-il pas dans le centre historique?

Et pourtant le départ Piazza San Carlo est sublime et même émouvante pour moi.

Même si je n’ai pas eu de problème musculaire particulier au cours de cette épreuve, je n’ai vraiment pas « performé ». C’est le moins que l’on puisse dire. Il faut dire que la chaleur était vraiment présente du début à la fin et que de ce fait j’ai été handicapé. Et puis, aussi, j’ai cherché, attendu même, un cousin qui m’avait promis son soutien et qui n’est jamais venu. Sacré Mauro, toujours le même!

Voilà, c’était mon 70ème marathon. 

En dernier lieu, et pour contrer un peu mes propos d’un marathon décevant, je tiens à insister sur  le plaisir que l’on a à visiter et à vivre dans cette ville de Turin qui a su se moderniser tout en gardant son identité. Elle regorge de trésors, comme d’ailleurs beaucoup de villes d’Italie. Mais ici vous trouverez en plus les plus beaux cafés, de merveilleuses pâtisseries et boutiques et des gens tranquilles. Vive Turin!

Publicités