73-Verona Marathon (20 novembre)

Couru une semaine après celui des Alpes-Maratimes ce marathon, qui était pour moi une première, m’a beaucoup plu. La ville splendide, l’organisation, le parcours, constituent des atouts considérables pour venir courir ici. Et puisque généralement tout s’enchaîne (les plus comme les moins) je dois aussi citer mon intégrité physique retrouvée (cheville) ce qui m’a permis de réaliser un bon temps. On verra si cela se confirme la semaine prochaine à la Rochelle pour mon 3ème marathon en 15 jours. Mais je ne me tourmente pas trop car pour moi ce qui est le plus important c’est de « vivre » et partager mes voyages  bien plus que le temps réalisé. A vrai dire, même,  je m’en moque!

La gara: 11000 coureurs (3000 sur le marathon, 3000 sur le Half, 5000 sur le 10kms), 1100 étrangers dont des Russes, des Japonais, des Brésiliens…et…Gianpie! En tout 71 nations représentées et toutes les régions d’Italie. Météo finalement clémente, pas de pluie, température de 13° malgré un ciel « plombé ». Parcours en deux boucles distinctes, assez sympa, dont le 1/3 en centre ville avec départ et arrivée en au pied des Arènes.  Nombreuses animations et orchestres tout du long des 42kms, ravitos corrects, public assez important mais composé pour beaucoup par les touristes. Seul bémol, de nombreux secteurs pavés lors des passages en centre ville.

Città:

Best off:

Publicités