72- Marathon des Alpes-maritimes (13 novembre).

C’est fait pour Gianpie. Une première participation à cette très belle épreuve.   Certes ce n’est pas un marathon totalement abouti comme peuvent l’être Boston ou Tokyo, mais j’ai globalement beaucoup apprécié la prestation d’ensemble (organisation, parcours, même si le départ de l’Allianz Riviera fait occulter un des fleurons du tracé, la Promenade des Anglais). En realité on peut parler de deux semis marathon avec les premiers 16 kms en faux plat descendant sur un tracé hurbain (compte tenu du nouveau départ) et une seconde moitié de marathon  assez « casse patte » avec deux montées sèches mais aussi avec des paysages de bord de mer « en CinémaScope » d’une grande beauté. Et puis du soleil… et une température idéale pour courir.   Par contre, je n’ai pas trouvé un engouement prononcé de la part des habitants (public, commerçants…) pour leur marathon. 

 

Toujours est-il que 8000 marathoniens et 6000 équipiers sont partis ce 13 novembre à 8h pour parcourir les 42,195 kms depuis Nice jusqu’à Cannes. En ce qui me concerne, départ matinal 05h30 depuis Cannes, par car affrêté par l’organisation, pour 40mns de route afin de rejoindre le stade Allianz Riviera de Nice. Largement dans les temps,  avec une 1 heure et demi d’attente dans un froid prononcé pour un départ programmé à 8h.  Bon..il y a eu pire! 

Il s’agissait pour moi de gérer convenablement ma course pour éviter une rechute de ma cheville bien malade depuis quelque temps. J’ai donc été très attentif en modérant mon rythme. Mission accomplie. Je vais pouvoir certainement ainsi participer au Verona Marathon dimanche prochain et au marathon de la Rochelle  dans 15 jours, si toutefois d’ici là…    

Courir les marathons du monde c’est aussi (surtout) partager des instants privilégiés avec les amis. Cela a encore été le cas aujourd’hui, pour le marathon des Alpes-Maritimes, avec Marion, Jean Claude (Mozart), Alain, Patrick, notamment. Merci les amis. Un seul petit regret: ne pas avoir croisé  mes potes Xavier et Dare, également  présents sur cette épreuve. 

Pour terminer, je souhaite feliciter sincèrement Marion du groupe Let’s Run Paris qui, pour son premier marathon, termine en réalisant un temps plus que convenable. Bravo Marion!


  

En fin de compte, un superbe séjour dans cette magnifique région. 

Publicités